ASOCIACIÓN
DE MUJERES
FRANCO-ARGENTINAS
ASSOCIATION
DE FEMMES
FRANCO-ARGENTINES
Prensa

Rencontre Association Marianne - Urtubey

Mayo 22, 2019


Le gouverneur de la province de Salta, Juan Manuel Urtubey, candidat présidentiel aux futures élections argentines a rencontré, à l’ambassade de France, l’association de femmes franco-argentines Marianne.




 
Rencontre Association Marianne – Urtubey
Revue de Presse | 20/05/2019 | Infos Locales, Societé |
Le gouverneur de la province de Salta, Juan Manuel Urtubey, candidat présidentiel aux futures élections argentines a rencontré, à l’ambassade de France, l’association de femmes franco-argentines Marianne.
C’est dans le cadre d’un cycle de conférences sur les politiques éducatives en Argentine intitulé « Politiques éducatives : idées, projets, pour réfléchir à l’Argentine du XXIème siècle” que les « Mariannes » ont eu l’occasion, le 16 mai, de recevoir le gouverneur de Salta, Juan Manuel Urtubey. Avant d’entrer dans le vif du sujet, l’invité a clairement exprimé sa volonté de « modifier le système de gouvernement » en Argentine de « réduire le présidentialisme, afin de favoriser un consensus”.
Candidat à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu en fin d’année, il rappelle qu’”avec la réforme de la Constitution nationale de 1994, un système plus parlementaire avait été rendu possible, mais, jamais mis en œuvre. L’Argentine se doit de récupérer le planning. La première chose à construire est un destin commun « .
Revenant sur le thème de la rencontre, Urtubey affirme que l’éducation en Argentine est un problème de taille auquel il est nécessaire de s’atteler. Les programmes semblent figés dans le passé, et la substance éducative se vide peu à peu. Une réévaluation des valeurs éducatives est à entreprendre afin de redonner du prestige au système scolaire argentin. L’accent doit être mis sur la valorisation du métier d’enseignant, mais également sur la mise en avant des parcours d’études supérieures. Effectivement, en Argentine, 80% des jeunes terminent leurs études à la fin du secondaire et ne poursuivent pas au-delà.
En tant que gouverneur de la province de Salta, il dit avoir concentré ses efforts sur « l’approfondissement des programmes pour la petite enfance, avant trois ans, à un moment où le développement neuronal est essentiel ». Il ajoute que « Salta alloue 41% de son budget à l’enseignement malheureusement le budget de sa Province est insuffisant. Le plus gros défi est de savoir comment garantir une éducation d’excellence dans les endroits les plus déshérités du pays. L’Argentine devrait avoir un système de financement où les lieux les plus vulnérables pourraient recevoir une compensation plus importante de la part de l’État. »
Se référant au programme “Conectando Igualdad”, qui vise à fournir les meilleures ressources technologiques aux établissements d’enseignement public, Urtubey a déclaré : « Il est clair que ce gouvernement a vidé ce programme de sens » tandis que « Salta l’a soutenu. Le travail qui est fait avec UNICEF permet de joindre des jeunes à distance et de les faire évaluer trimestriellement par des enseignants. La technologie facilite l’apprentissage à distance, en particulier dans les cas où c’est la seule alternative ».
Du point de vue politique, il a estimé que l’Argentine se débrouillait « très mal », car les Argentins « ont besoin d’un destin commun, d’accepter de tendre vers un même horizon, comme l’ont décidé presque tous les pays de la région. »
A la question de s’il se voyait intégrant pour « Cambiemos » une formule « Macri-Urtubey », il a répondu « J’aide le gouvernement depuis le premier jour et je vais l’aider jusqu’au bout. Dans un processus électoral, la société a besoin de nuances. Mais, à mon sens, il devrait y avoir une alternative différente. Avec Macri, ce n’est pas suffisant et la plupart des gens ne veulent plus que Cristina revienne », a-t-il conclu.
A propos de Marianne : Marianne est l’organisation des femmes liées à la France, actives professionnellement et reconnues dans leur respectif domaine d’action. L’association est née en Argentine grâce au parrainage institutionnel de l’ambassade de France pour promouvoir les liens entre les deux pays par le biais de femmes…des femmes de premier plan dans les domaines des affaires, des sciences, des arts et de la culture. L’association doit son nom de Marianne, à la figure allégorique qui symbolise la République française et les valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité.
VER  
PRENSA

L'OFFICIEL ARGENTINA:

IDA y VUELTA en l'OFFICIEL
04/11/2019 leer nota

INFOBAE:

“Marianne(s)”, el libro de la asociación de mujeres franco argentinas que celebra el protagonismo femenino
19/10/2019 leer nota

CLARIN EntreMujeres:

Por la “mixidad” Marianne(s), un libro de retratos e historias franco-argentinas con foco en la igualdad de género
18/10/2019 leer nota
Alliance Francaice