ASOCIACIÓN
DE MUJERES
FRANCO-ARGENTINAS
ASSOCIATION
DE FEMMES
FRANCO-ARGENTINES
Bons Moments

#Mariannesencasa Florence Pinot de Villechenon

Abril 6, 2020


Un message depuis le Limousin. Un mensaje de la socia Florence Pinot de Villechenon desde su confinamiento en la campiña francesa.


Mariannes France en confinement
 
Chères Mariannes d'Argentine,
Ceci n'est pas une chronique, ni un témoignage, c'est juste un message d'amitié que Mariannes de France vous envoie.
Je ne prétends pas m'exprimer au nom de toutes mais j'ose penser que, de ce côté de l'Atlantique,  nous sommes sur la même longueur d'onde dans notre confinement qu'il soit rural ou urbain, puisque nous l'étions déjà avant l'avancée de la pandémie!
Paris est toujours aussi beau et, vide, cela doit être magnifique pour celles qui peuvent le contempler d'un balcon ou d'un vélo.
Personnellement, je suis en "France profonde", en bordure du Limousin, là où les vallons se suivent, séparés par des haies naturelles ou des ruisseaux chantants, là où les vaches rousses commencent à sortir de leurs étables, où les bois de châtaigniers commencent à s'épaissir, les bourgeons percent, les fleurettes les plus pressées montrent leurs couleurs, les oiseaux chantent et, d'après des amis, la première hirondelle a été vue aujourd'hui!
Cette France rurale régale toujours notre palais, car les grandes surfaces se sont mises à valoriser sur leurs étals, depuis quelque temps, les produits locaux. Que de bonne choses!
Je pratique le supermarché tous les 11 jours, à l'heure du déjeuner, s'il vous plaît!, car c'est l'heure où "la France mange" et où il est facile de déambuler avec son caddie dans des allées quasiment vides...Une distance sociale plus facile à pratiquer qu'à 8h30 du matin! De toutes façons, cela fait trois semaines que l'on ne se fait plus la bise : attention, c'est souvent quatre baisers à la campagne, 2 et 2... de quoi ravir ce cher Corona 19!
Etant professeur, j'alterne cuisine avec cours et corrections à distance et écriture. Nous avons de la chance: internet circule bien et le WiFi aussi, même dans une grande et vieille maison. Pas d'asadito..
bien que mon voisin hollandais m'a dit faire de la viande limousine et de la...Hereford! Si, Hereford, aqui en Francia! La próxima le pido un corte de asado. Ici, j'en suis au potage de courgettes au poivre, à la soupe de butternut, à la quiche lorraine,à la tarte à la tomate ou aux paupiettes de veaux.
Nous nous inquiétons du nombre de contagions, des hôpitaux surchargés, du nombre de victimes. Nous n'avons pas encore  de masques (il paraît que l'on s'est fait piquer notre chargement sur la piste d'un aéroport chinois par des acheteurs étasuniens qui ont payé cash et plus cher!) ni de tests suffisants, mais tout le monde a compris, adultes et plus jeunes, que dans des circonstances aussi graves il faut être responsables et solidaires. Nous espérons que la courbe de l'épidémie va s'aplatir en France dans deux semaines. Nous suivons attentivement nos très chers voisins italiens et espagnols. Mais nous ne savons pas quand se fera le retour à la normale. Nous essayons de tirer le meilleur de cette rencontre, un peu forcée, il faut le dire, avec nous mêmes. Et puis, nous pensons bien à vous, en Argentine. L'automne austral est souvent doux en avril. Là où vous êtes, même sur le balcon, j'espère que vous pourrez vous laisser caresser par sa tiédeur.
A todas las Mariannes, un fraternal abrazo en estos tiempos complicados!
Prof. Dr. Florence Pinot de Villechenon

 
VER  
PRENSA

Clarín:

Volver a viajar: un foro para hablar sobre turismo en la nueva normalidad
16/11/2020 leer nota

Clarín - Revista VIVA:

Ellas nos ven así
15/11/2020 leer nota

Suplemento de Cultura Clarín Revista Ñ:

De Buenos Aires a Kiev
30/10/2020 leer nota

Alliance Francaice
Instituto francés de Argentina